Pourquoi je n'ai pas d'orgasmes ?

Dernière mise à jour : 1 déc. 2021

Le trouble de l’orgasme féminin est l’absence ou un retard persistant ou répété de l’orgasme, après une phase d’excitation considérée comme normale. Ce phénomène se présente malgré une lubrification vaginale normale, un désir sexuel intense et une excitation sexuelle satisfaisante.


Ce trouble peut être de 4 types : primaire, secondaire, situationnel ou coïtal. Vous pourrez découvrir leur descriptif à la fin de cet article.


Cela dit, attention, tous les rapports sexuels ne se terminent pas nécessairement par un orgasme. Hommes comme femmes sont soumis à une pression phénoménale, être performant(e), excitable, excité(e), avoir plusieurs orgasmes lors d’un rapport et en avoir facilement en plus de ça !


Comme tout trouble, cela devient un problème lorsque cela vient empiéter sur le bon déroulement du quotidien, sur l’humeur, les relations, et tout ce qui vous fera vous dire que vous ne vous sentez plus bien avec cela.


Les causes sont multiples (physique, psychologique, relationnelle…) mais sont souvent d’origine psychologiques. La connaissance et l’apprentissage de la sexualité figurent parmi ces facteurs. Le manque de connaissance sur le fonctionnement de son propre corps peut entrainer des craintes, un repli sur soi et même la fuite.


Dans certains contextes, souvent religieux, la masturbation par exemple est très réprimée, créant alors une forme de culpabilité, une peur de ne pas être normale et une restriction de son apprentissage.


Si le trouble dépend d’un problème physique au niveau du périnée par exemple, vous pouvez effectuer de la rééducation du plancher pelvien.


Si le trouble provient d’un problème plus « psychologique », vous pouvez vous rapprocher d’un professionnel formé en sexothérapie afin de vous réapproprier votre corps. Il s’agira d’apprentissage sur la sexualité, d’exercices, mais également de thérapie analytique si le problème est plus profond…


Le trouble de l’orgasme peut être travaillé par le biais de thérapie avec la masturbation dirigée, le sensate focus (dont je vous expliquerai tout à ce sujet dans un prochain post dédié aux thérapies sexuelles).


Ces approches vous permettront de vous familiariser avec votre corps et avec vos sensations lors de stimulation sexuelle. Il peut également être conseillé des vibromasseurs afin d’augmenter le niveau de stimulation.

 

Anorgasmie Primaire : La femme n’a jamais atteint l’orgasme, avec ou sans partenaire.

Représente de 5 à 15% des cas de troubles de l’orgasme chez la femme. (Spector et al., 1990)


Anorgasmie Secondaire : La femme n’a plus d’orgasme, mais en a eu par le passé.


Anorgasmie coïtale : Les mouvements du pénis dans le vagin ne sont pas suffisants pour provoquer l’orgasme.


Anorgasmie situationnelle : Survient dans certaines circonstances, ou avec certains partenaires.

323 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout